Excès de vitesse !

Après plus de 2000 km et une panne, première contravention.

Nous sommes donc partis de Milan le 18 Juillet à 15h20 pétante. Aligné au départ, toute une série de Fiat Panda dont certaines 4x4, un gros camion de pompier Mercedes ainsi que 2 autres Skoda Felicia !!! Une Suédoise et une anglaise. (on pourra leur piquer des pièces si besoin ! ;) ) Il y a aussi une équipe qui part avec 4 ou 5 Vespa Piaggo. (dur dur...)

è? peine partis on se rend compte que l'on passera tout près de Venise en fin d'après midi. On ne mettra pas longtemps à se décider, cap sur Venise ! Arrivé sur place on cherche un parking surveillé puis un bus pour se rendre dans la ville... Grosse ballade en soirée très sympa, d'autant plus que ce n'était pas du tout prévu le matin même ! :) Une bonne surprise. Un bon resto (mais peu de ravioli), une belle photo de la place St Marc et du Rialto et il nous faut repartir. On regagne le parking puis on fait encore une centaine de km avant d'improviser un camping sauvage dans un grand parking vide.

Le lendemain, cap sur Budapest ! Ce sera la journée ou nous traverserons le plus de pays en un jour. Encore 70 km en Italie, 200 en Slovénie, 130 en Croatie, puis encore près de 500 en Hongrie... seulement la Skoda n'avait pas encore finie de nous embêter... Je dors à l'arrière, Sylvestre me réveille car Samuel qui est au volant à des soucis : les voyants s'allument dans tous les sens, la voiture répond mal, on cale... Plus de jus ! Nous avons un système de 2 batteries qui permet d'en avoir une pour le moteur et une pour recharger tous nos équipements à bord. On débranche ce fameux système et on repars... Quelques centaines de mètres avant la frontière Hongroise rebelotte, la voiture cale. On passe la frontière en poussant la Skoda sous les sourires d'une charmante douanière... :)

Arrivé cèté Hongrois, on intervertit les batteries afin de repartir mais si plus rien ne charge les batteries, c'est que l'alternateur est probablement mort... Et 200km plus tard, alors que nous arrivons dans un bouchon, la voiture recommence à s'allumer comme un sapin de noel ! On continue sur la bande d'arrêt d'urgence pour aller jusqu'à la prochaine station service avant de caler. Et c'est moins une ! Là c'est sur, on ne repartira pas sans charger nos 2 batteries mais surtout iréparer ou changer notre alternateur. Bien sur nous sommes dimanche et il est 17h... impek pour trouver un garage ! Alors comme nous avons souscris une assurance pour toute la partie Européenne, ben on décide de s'en servir ! 37 coups de fils et 2h30 plus tard la dépanneuse arrive. Elle charge notre batterie pour faire au moins le trajet jusqu'au garage puis on le suit de nuit pendant 30km. La Skoda garé, le monsieur, très gentil et totalement épaté que nous allions jusqu'en Mongolie, nous dépose à une sorte d'Hotel/pension pour la nuit, payée par l'assurance également ! Royal ;) Mais une panne au bout d'une 2e jour, moins de 24h après le départ, c'est quand même assez déprimant...

3e jour, 8h pétante, nous partons pour le garage Skoda où nous attend notre Félicia capricieuse... Le mécano démonte en un éclair les charbons de l'alternateur. Verdict : ils sont mort, c'est pour ça que l'alternateur ne fournis plus de jus et ne recharge plus les batteries. C'est plutèt une bonne nouvelle, il ne faut pas changer tout l'alternateur. Gaetan pars avec le mécano acheter la pièce pendant que nous sympathisons avec le seul mécano du garage parlant un peu anglais. On colle un autocollant du garage sur le coffre, on remonte la pièce et c'est reparti ! Tout le monde est content. On file toujours plus à l'est !

Un gros pleins de courses plus tard et il nous faut tracer jusqu'en Ukraine ! Nous devons être à Kiev dans 2 jours et il ya plus de 1000 km à faire... Faut pas trop traîner ! Nous faisons que traverser brièvement Budapest, puis passage un peu long à la frontière Ukrainienne qui inspecte notre moteur... 130 km plus tard, on décide de s'arrêter dans un petit hètel au bord de la route. Le patron, très sympathique, nous montre les chambres tout a fait correct et nous prépare un bon plat de ravioli. Gaetan qui commence doucement à parler Russe nous sert d'interprète. Une bonne nuit de sommeil avec 1h de décalage horaire et on se lève à 7h (6h pour vous en France) pour foncer vers Kiev....

Nous avons 720 km à faire dans la journée. Mais les routes sont défoncées, et pour la grande majorité, en travaux ! Donc circulation alternée, des camions partout, des voitures qui double n'importe comment, bref, lorsque l'on peut doubler on y vas ! Et je me fais malheureusement flasher à 94 km/h au lieu de .... 50 (ah ? mais c'est normal les passages piéton en pleine autoroute ???) Bref, négociation avec le flic... Il me dit que c'est 810 à 890 Hryvnia (81 à 89 ??) mais je rale en disant que je n'avais pas vu le panneau et que j'étais loin d'être le seul à rouler à cette vitesse. Le flic ne comprend rien à l'anglais et me passe quelqu'un au téléphone qui parle anglais. Là je dis que je peux payer en euros. Ca passe à 100 ?? !!! Je dis non, je n'ai que 50??... "Ok" me répond-on au bout du fil. Je donne donc 50 ?? en cash au flic et il me laisse repartir immédiatement sans autres formalités... Allez, je passe le volant à Sylvestre, après avoir tant bataillé à doubler tous ces camions qui font n'importe quoi... et je lui prend l'ordi pour vous écrire ce message !

@ très bientèt pour la suite de nos aventures !

Commentaires

1. Le lundi 27 juillet 2009, 15:22 par Madish

Tu avais oublié ton dico hongrois-français ?! Dommage car pour les chiffres, c'est un des trucs les plus durs. Par ex., "50" en hongrois, c'est "50" en français.

2. Le mardi 4 août 2009, 17:14 par pili

Salut Rodolphe, je démarre le suivi de vos péripéties biens sympathiques quand on est dans un fauteuil confortable! J'ai eu exactement la même panne avec une golf type 1 il y a 20 ans! c'est un petit apprenti dans un gros garage VW de Colmar près du quel la golf avait rendu l'è?me qui m'a fait la réparation. Il a piqué une pièce sur une bagnole d'occasion, l'a mise danns ma bagn et puis m'a dit de filer par l'arrière par ce qu'il avait bien vu que j'étais sans le sous. Super sympa et pro le gars alors que ça faisait des mois que j'avais toujours des soucis avec cette voiture sans que personne les résolve définitivement.
allez, courage et bonne route!
Pili

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.rolphi.com/blog/index.php?trackback/74

Fil des commentaires de ce billet