Faits divers

Avant de partir pour quelques jours de vacances, voici quelques faits divers qui ponctuent notre quotidien :

Tout d'abord c'est pour moi la première fois que je vis dans un autre pays. Comment ça se passe ? Et bien très bien ! Chaque fois que je prend le métro ou le train j'ai l'impression qu'il n'y a rien de plus normal?? un peu l'impression que j'ai toujours vécu là ou en tout cas que rien n'est vraiment différent??
Bien sûr une ville comme Melbourne est bien plus proche de ce que l'on connait en Europe, qu'une ville comme Ulan Bator par exemple ! Ce doit être une autre expérience !

Mais en grattant un peu, on arrive bien a trouver quelques différences?? en faisant ses courses par exemple !
Il faut trouver ses repères, les produits qui vont bien?? la bonne crème fraiche, ni trop liquide, ni trop liquide !?? la bonne marque de beurre?? essayer de s'y retrouver parmi toutes les sortes de lait différent pour arriver enfin à trouver le plus simple qui soit ! Il faut se faire une raison pour le fromage et la charcuterie?? se dire que pour l'instant, ce qui ressemble de plus près à un lardon n'est que du bacon en petits cubes?? ce qui ressemble à du gruyère rapé est du Tasty, soit pas bon, soit trop fort (et de toute façon pas très bon)
Il nous a fallu également pas mal de temps avant de trouver un pain?? correct ! De la baguette faussement française au pain de mie en promo du super-marché, il y a tout un monde de pains différents. Et c'est finalement dans un magasin de légume bio que nous trouveront notre pain favori?? à 0,50 $ !! Il doit d'ailleurs plaire à pas mal de monde vu son prix car il est très difficile d'en acheter l'après-midi !

Fort heureusement, nous sommes un peu comme à la frontière du 18e et 19e arrondissement de Paris. Autrement dit dans un quartier à forte population d'origine étrangère?? et notre rue est même la frontière entre l'Italie et le Moyen-Orient ! On peut donc manger des tomates séchées et du parmesan avec du pain turc. Se faire un très bon Kebab et finir par des gè?teaux italiens?? bref, on ne va pas trop se plaindre??
Mais quand même, on aimerait parfois se taper un bon saucisson ou un gros morceau de camembert, tout ça sur une bonne baguette achetée le matin?? fraîche et craquante !

è? part ça la vie en collocation se passe bien aussi?? Nos collocs n'ont pas bien compris pourquoi nous avions acheté une nouvelle poêle alors qu'ils en avaient déjà deux?? Comment leur dire qu'avec des plaques électriques, il faut obligatoirement une poêle parfaitement plate pour arriver à faire revenir quelque chose. Et nos précédentes expérience de viande bouillie avec leur poêle genre faux Wok nous avait laissé un certain goût amer??
On a mis ça sur le compte des crêpes. Pour faire des crêpes, il faut une poêle plate :-). Et nous avons donc fait une grosse crêpe-party avec pleins de copains pour inaugurer notre nouvelle acquisition !

Nous avons aussi le plaisir d'écouter la truite de Schubert à chaque fois que la machine à laver a fini son travail?? pourquoi pas !

Nous nous interrogeons toujours sur le fonctionnement (secret) des ticket de trams?? Ici chaque fois que vous compostez votre billet, c'est pour une période de 2h minimum. Donc si vous compostez à 10h01, vous aurez jusqu'à 13h ! Mais si vous re-compostez une deuxième fois après 13h dans la même journée, vous aurez de temps en temps droit à un billet valable jusqu'à 3h du matin?? d'autre fois non. Il doit s'agir des jours impairs ou du nombre de fois où vous avez composté votre billet dans la semaine. Peut-être que ça change aussi si vous compostez à l'avant ou à l'arrière du tram. è? gauche ou à droite. En descendant en ville ou en montant en banlieue?? Tout ça couplé au fait d'être une année bissextile ou pas ! Bref, après plusieurs interrogations auprès d'Australiens de pure souche, il s'avère que personne n'a jamais vraiment compris le fonctionnement exact de ces fameux tickets !

Notre horloge interne est parfaitement réglée par les trains qui passent toutes les 20 minutes très près de chez nous?? de 5h du matin à minuit. On est quand même content d'avoir un passage à niveau qui fait "UiUiUiUiUiUi" à l'approche d'un train plutèt qu'une grosse cloche qui fait sacrément plus de bruit !

Ici les appartements sont simples vitrage?? Qu'il fasse chaud ou froid dehors, ben c'est pareil dedans du coup ! Isolation zéro, on pourrait dire. Et de plus, on ne connait pas les volets ici ! Nous avons encore une fois la chance, après Montmartre (et vue sur le Sacré C?ur), d'être exposé plein-est (mais sans vue sur quoi que ce soit). On a donc droit à un bon bain de soleil tous les matins ! Et puis les Australiens sont peut-être encore plus paranos que nous le pensions?? Il n'est, à priori, pas possible d'ouvrir les fenêtres car toutes sont équipées de moustiquaires inamovibles. Enfin on a essayé et depuis elle ne tient plus très bien?? d'où le fait qu'elle soit sûrement inamovible !

Bon, en tout cas, pas un brin de moustique, ici?? On ne va pas dire qu'on est sous la neige mais on pourrait penser que c'est un peu comme l'automne chez vous. Malgré quelques éclaircies, il y a quand même trop de pluie à notre gout?? et l'été doit être officiellement déclaré demain !
Bref, nous, on se barre dans le désert pour tenter d'avoir du soleil. On emmène avec nous tout un tas de provisions italiennes et un saucisson acheté il y a plus d'un mois dans une boutique française et que l'on fait méticuleusement sécher depuis??
Il ne manquera plus qu'une vraie baguette et ce sera parfait !

Joyeux Noël ! On vous enverra des photos depuis les pistes?? de sable !

Commentaires

1. Le lundi 20 décembre 2010, 18:03 par Joëlle

Bonne route à tous les deux et surtout de bonnes fêtes !!! merci de nous faire partager votre quotidien en Australie, ça me fait voyager en attendant...ici c pèle nord parisien et piste de glissade grè?ce aux dernières tombées de neige ;)

bisous

Joë

2. Le lundi 20 décembre 2010, 21:07 par Laetitia

Merci pour ce super récit, haut en couleurs et bien vivant. On s'amuse à vous lire.
Bonne route, et encore des récits comme ça, qui nous tiennent en haleine !
Nous ici, on commence à avoir une over dose de bûche de Noël au chocolat (3 cm d'épaisseur tout autour), j'en ai fait 13 pour un repas collectif, et encore une pour Samuel et Minju de passage, et encore une pour les collègues de la bibliothèque demain mardi 21 (notre petite bouffe de fin d'année dans la cuisine du bureau).
Mais consolez-vous, quand vous reviendrez à Villeurbanne, je vous en ferai une, je crois que je n'aurai pas perdu la main d'ici là.
Grosses bises, et Joyeux Noël, Vous-de-la-tête-en-bas??

3. Le jeudi 23 décembre 2010, 23:14 par michèle and bob

Eh ben,on s'accroche à vos récits avec étonnement,curiosité et envie.merci de nous faire partager vos aventures de l'autre bout de la planète;Ici, c'est le bon hiver, bien neigeux et glissant cette année.
bises et joyeux Noel

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.rolphi.com/blog/index.php?trackback/88

Fil des commentaires de ce billet